Palestine

« Nous sommes en deux, nous deux.

Nous n’avons pas de nom, l’étrangère, lorsque

L’étranger se retrouve dans l’étranger. De notre

Jardin derrière nous, nous tirons la force de l’ombre. Dévoile

Ce que bon te semble de la terre de ta nuit de la terre de ta nuit et cache

Ce bon te semble. Ensemble, nous sommes venus à la hâte du couchant de deux lieux

Et nous avons cherché

Nos adresses : va derrière ton ombre,

À l’orient du chant des chants, bergère des coqs de bruyère

Tu trouveras une étoile qui a habité sa mort."

Mahmoud Derwish

Retour à l'accueil